COVID-19: Protégez-vous, Au temps pour moi assurera la livraison GRATUITE partout dans le monde

BLOG

BLOG

Qui a inventé le sablier ?

Qui a inventé le sablier ?

LOGO

La Rédaction 

Au Temps Pour Moi

23/05/20 

LOGO

La Rédaction 

Au Temps Pour Moi

Mise à jour le 23/05/20 à 9:30

LOGO

La Rédaction 

Au Temps Pour Moi

Mise à jour le 23/05/20 à 9:30

Avant de devenir le symbole d’un programme bloqué sur votre PC, le sablier a passé des siècles en tant que représentation de la mortalité et emblème des sciences. Le sablier est pourtant encore aujourd’hui un vrai mystère pour les historiens. Son attribution reste encore floue, car aucun brevet ni écrit précis a pu être retrouvé jusqu’à ce jour.

Ce qui est sûr, c’est que cette manière, de mesurer le temps remonte à des temps ancestraux. Découvrez dans cet article, qui a inventé les premiers sabliers, ainsi que son évolution au fil des siècles.

Le sablier magnétique à seulement 19,90 €

Sommaire

Vieux sablier du moyen-âge, appelé autrefois horloge de sable. Outil de chronométrage français. Le sablier, une invention ancestrale

Le principe du “sablier”, appelé autrefois “horloge de sable”, remonte à la nuit des temps. Mais alors vous vous demandez : le sablier, comment ça marche ?

À l’origine, le principe de chronométrage par écoulement existe depuis l’invention du clepsydre. Avant, les unités de mesure étaient calculées grâce aux instruments astronomiques tels que le gnomon et le cadran solaire. L’amélioration successive de ces outils a conduit l’Homme vers une véritable obsession de la mesure du temps. Mais alors à partir de quand l’Homme décida d’utiliser du sable pour mesurer le temps qui passe et pour quelles raisons ?

L’historique de la naissance de l’horloge de sable

Pour mesurer l’écoulement des heures, divers procédés ont inspiré le sablier. Nous allons vous présenter par ordre croissant les différents outils de chronométrage qui ont permis de faire voir le jour au sablier. Alors remontons le temps ensemble !

La clepsydre

Célèbre pour chronométré le temps de parole des politiciens, l’invention de l’horloge à eau serait attribuée par la tradition ancienne à Hermès Trismégiste. Ce personnage mythique aurait été un gardien du temps et le père de toutes les sciences du début de l’Antiquité gréco-égyptienne. Son existence est très hypothétique, nous ne savons pas exactement si ce nom était attribué à une seule et unique personne ou à un groupe de prêtres.

D’après les écrits, la première clepsydre égyptienne aurait apparu sous la 18e dynastie au XIVe siècle av. J.-C. Cependant la première découverte physique d’une horloge hydraulique égyptienne remonte à la date du règne d’Amenhotep III au environ de 1350 av. J.-C.

À quoi ressembler les clepsydres à l'antiquité ? Clepsydre de Karnak en Egypte. Vieux de plus de 3000 ans.
Clepsydre de Karnak vers 1350 av. J.-C.

Nous avons rédigé un article complet sur l’historique et le principe d’écoulement d’une horloge hydraulique :

  • Clepsydre
  • Horloge à eau
  • Horloge hydromécanique

L’horloge à feu

Bien que le sablier soit le descendant direct de l’horloge hydraulique antique, le processus de l’horloge à feu en est très similaire.

Au moyen-âge, les objets qui éclairaient tels que les bougies, les cierges et les chandelles étaient graduées par heures et/ou minutes afin d’indiquer un laps de temps. Au IXe siècleAlfred le Grand, roi anglais, créa l’horloge à bougie, pour mesurer des intervalles de temps. Sa vitesse d’écoulement permit de donner l’heure toutes les 20 minutes, de sorte à diviser sa journée entre étude, prière et repos.

Au XIV siècle, le roi Charles V le sage améliora son fonctionnement. Il employa une bougie de vingt-quatre heures pour diviser la journée royale en trois parties. À ceci, fut ajouté un poids de plomb situé au niveau de la graduation, qui une fois le temps écoulé, se libérait et tombait dans un réceptacle métallique envoyant un signal sonore. Une invention bien proche d’un réel réveil ou chronomètre.

Bougie graduée représentant une horloge à feu du moyen-âge. L'ancêtre du sablier.
Bougie graduée typique du moyen-âge.

L’horloge de sable

La premières apparition

L’ avantage majeur du sablier sur la clepsydre est sa vitesse d’écoulement. Effectivement, le sable s’écoule à un rythme régulier, quelle que soit la hauteur de remplissage, contrairement à l’eau, qui, quant à elle, en fonction de la pression et la temperature, varie.

La première découverte d’une possible apparition du sablier date de 350. En effet, une investigation menée par M. Llauradó a trouvé la toute première représentation de la forme d’un sablier connu à ce jour. Découvert dans un sarcophage, cette fresque illustre le mariage de Pélée (père d’Achille) et Thétis, où l’on peut distinguer une petite horloge à sable tenu dans la main de Morphée (sur la page de droite du dessin ci-dessous).

Dessin d'une fresque d'un sarcophage. Représentation d'une horloge à sable dans la main de Morphée allias Morpheus pendant le mariage de Pélée et Thétis. Dessin datant de 1735, représentant une fresque d’un sarcophage datant d’environ 350 après J.-C.

Une apparition tardive du sablier en Europe de l’ouest

Le sablier est apparu pour la première fois en Europe de l’Ouest au VIIIe siècle et pourrait avoir été fabriqué par Luitprand, un moine français de la cathédrale de Chartres. Il aurait voyagé à répétition en Italie, ce qui expliquerait pourquoi les sabliers étaient couramment utilisés dans cette région au XIVe siècle. Les preuves évidentes de son existence sont les archives d’écrits marins ainsi qu’une fresque découverte à Sienne datant de cette même époque. Il semble avoir été démocratisé largement dans toute l’Europe occidentale du XVIe au XIXe siècle.

Allégorie du Bon Gouvernement par Ambrogio Lorenzetti, à Sienne, 1338. Une premiere représentation d'un sablier en europe de l'ouest.
Allégorie du Bon Gouvernement par Ambrogio Lorenzetti, à Sienne, 1338

L’horloge à huile

La lampe à huile est constituée d’un réservoir sous forme de fiole en verre et d’une mèche contenu dans un boîtier en étain. Le niveau d’huile permit pendant le XVIIIe et XIXe siècles d’indiquait l’heure la nuit, puisque dans la majorité des horloges à huile retrouvées, les bandes en étain étaient graduées de IX à VII.

Outil de chronométrage, l'horloge à huile une déclinaison du sablierHorloge à huile en étain du XIXe siècle.

Quelle fonction occupait le sablier lors de son invention ?

L’horloge à sable était un outil indispensable pour remplacer le cadran solaire la nuit et les jours orageux. Sa précision était amplement suffisante à l’époque pour s’en servir comme une véritable horloge. Malheureusement, la technologie de l’époque ne permettait pas au sablier de tourner en permanence. Ainsi certains étaient calibrés pour 4 heures d’autonomie. Il fallait donc le retourner 12 fois pour écouler l’équivalent de 24 heures, une tâche parfois réservée aux esclaves.

Chez les marins

Dans l’histoire maritime, le sablier était un réel outil fondamental jusqu’à la fin du XIXe siècle. Son efficacité était indéniable et supplanta tous les autres instruments de mesure de temps. Son usage domina le XVIe siècle quelles que soient les conditions en mer :

  • Les tempêtes ; le balancement du bateau n’influence pas son écoulement.
  • Les différences de climat ; contrairement aux horloges à eau, la poudre utilisée comme sable ne subissait pas ou très peu de modifications de sa pression, de sa température et/ou de son volume.
  • La nuit ; contrairement au cadran solaire, cet instrument ne nécessite pas d’éclairage.

En revanche, les marins qui naviguaient durant de longues journées faisaient face à des facteurs perturbateurs qui pouvaient rendre l’outil imprécis. En effet, le sablier devait être veillé au grain. Des tours de gardes étaient organisés pour retourner le sablier tous les 6 heures, appelées en langage maritime le “quart”. Si le sablier n’était pas tourné à temps, les navigateurs pouvaient fausser leurs calculs causant la perte de leurs repères géographiques. Bien évidemment, on imagine bien que la mer tumultueuse a pu également briser de nombreux verres et d’espoirs durant leurs traversées.

Cependant, Colomb et Magellan sont connus pour avoir pris plusieurs garde-temps de sable avec eux lors de leurs voyages, et le journal de bord de Magellan mentionne même qu’il en utilise jusqu’à dix-huit.

Aussi, il est dit que Christophe Colomb employa ce moyen pour connaître la longitude de ses bateaux. En effet, le sablier lui permit de calculer sa vitesse de croisière et ainsi de connaître la distance totale à parcourir. Ce fut très utile pour préparer et anticiper les provisions nécessaires à de telles expéditions.

Chez les religieux

Ces outils de chronométrage silencieux étaient également largement utilisés sur les chaires de vérité des évêques. Les prêtres y avaient aussi recours pour limiter les durées des sermons.

Chez les astronomes, géomètres et alchimistes

Ces professionnels du temps l’employaient régulièrement lors de leurs expériences pour mesurer des faits, mais aussi à usage éducatif pour limiter la durée d’une leçon universitaire. Les horlogers créèrent ces instruments de mesure à récipients, de vrais minuteurs, pour que la bourgeoisie puisse mesurer le temps nécessaire à leurs activités journalières. Cette division du temps était basée sur une unité de temps, puisée du monde grec, semblable à celle d’aujourd’hui.

À quoi ressemblaient les tout premiers sabliers ?

 

Le design des horloges à sable

Le verre

La découverte du verre translucide apparaît dès l’antiquité égyptienne vers 1500 av. J.-C., mais elle se démocratise complètement à la fin du VIe siècle av. J.-C dans tous le bassin méditerranéen. L’invention du soufflage de verre est attribuée au Phénicien, aujourd’hui le peuple libanais, au environ du IIIe siècle avant notre ère. Comme évoqué précédemment, il est donc fort probable que la fresque du sarcophage datant de 350 est réellement représenté un sablier dans la main de Morphée. Cependant, le verre de l’horloge de sable devait sûrement être coloré dans des tons bleus verdâtres, tels qu’on en trouvait à cette époque.

La couleur bleu verdâtre du verre au IIIe siècle de notre ère. Utilisé principalement pour des récipients mais également des sabliers.Verre bleu verdâtre typique à partir du IIIe siècle.

L’apparition d’un verre d’une grande transparence vu le jour à Venise au cours du XIV siècle. Ce verre “Cristallo” fut grandement commercialisé durant l’âge d’or des traversées maritimes. Cette invention permit au souffleur de verre de créer des sabliers qui auront servi aux marins de naviguer en sécurité et donc, de ce fait, de participer à la fin du moyen-âge.

Forme du verre

À l’origine, il était constitué de deux bulbes ou ampoules de verre placées l’un sur l’autre et reliées par un tube mince ou par un diaphragme, l’ensemble étant scellé avec de la cire d’étanchéité. Les progrès du soufflage du verre ont permis par la suite de les réaliser d’une seule pièce.

La composition de la mixture

Les sabliers ne contenaient pas un sable ordinaire des plages. La plupart du temps, pour éviter les aspérités des grains, nos ancêtres utilisaient des mélanges de poudres de :

  • Marbre calciné
  • Coquilles d’œuf pulvérisées
  • Plomb ou de zinc.

Processus de fabrication de cet instrument de mesure au Moyen-âge

Le verre des premiers sabliers ont été créé dans des moules pyramidales afin d’accroître ses propriétés mécaniques. Ils étaient ensuite emboîtés dans les rainures d’un socle en bois ou en fer. Puis la mixture était versée dans l’un des récipient, sur lequel se fixait un diaphragme ; qui devait être régulièrement changé. Pour finir, des barres de fixation reliaient les deux parties solidifiant le tout.

Comment fabriquer un sablier maison. Voici le processus de fabrication d'un sablier au Moyen-âge.

Frise chronologique de l’histoire du sablier

Ci-dessous, est représentée la chronologie des divers outils d’écoulement du temps de la période antique à l’apogée du sablier. Un travail d’archéologue qui nous a permis de comprendre l’horlogerie des temps passés.

Schéma retraçant l'évolution du sablier. Du clepsydre à l'horloge de sable.Schéma explicatif de l’évolution du sablier de l’antiquité à aujourd’hui

VOUS DEVRIEZ ÉGALEMENT AIMER 

Vieux sablier du moyen-âge, appelé autrefois horloge de sable. Outil de chronométrage français.

Qui a inventé les premiers sabliers ?

Nos ancêtres nous ont montré au cours des trois derniers millénaires des exploits en tout genre. Le sablier est l’une des révolutions techniques de la mesure du temps la plus ancienne qui ait existé.